C’est le samedi 11 février, alors que le Marathon de Ski bat son plein, qu’un des participants, un quinquagénaire originaire de la région d’Ottawa, subit un malaise cardiaque et perd conscience sur le parcours alors qu’il se trouvait à la hauteur de Grenville–sur-la-Rouge. Le parcours du marathon liait Lachute à Gatineau.

                 Mme Julie Boyer, présidente du conseil d’administration du Marathon canadien de ski, nous explique que l’homme a été immédiatement pris en charge par son poursuivant, médecin, qui lui a administré les manœuvres de réanimation cardio-respiratoire (RCR), sans succès.

                 L’individu, père de famille, participait au marathon en compagnie de membres de sa famille immédiate.

                 Celle-ci aurait demandé à ne pas dévoiler l’identité de l’individu. L’homme a été transporté à l’Hôpital Général de Hawkesbury où l’équipe médicale a constaté son décès vers 15 h 36. Mme Boyer a noté qu’: «Au départ du dimanche matin, on a observé, tous ensemble, une minute de silence.» Les participants ont répété le geste pendant la cérémonie de clôture, en soirée. Mme Boyer assure que la famille du défunt est prise en charge pour qu’elle soit en mesure de vivre ce deuil entourée de ses proches.

 

Lire la suite dans notre édition de Hawkesbury

Un skieur perd la vie suite à un malaise

Photo gracieuseté

Les participants ont observé, dimanche, une minute de silence en mémoire de celui qui n’aura eu la chance de terminer son parcours.

©2011 LE RÉGIONAL   |      TOUS DROITS RÉSERVÉS     
450-562-1161     -    613-632-0112

 

 

HAWKESBURYLACHUTE
Le Régional Hawkesbury (170216)

Cliquez sur le journal de votre choix afin de découvrir la version électronique de votre journal préféré!

Le Régional Lachute (170223)_2

                 Beaucoup de choses ont été dites concernant le projet de la Mine Miller de Canada Carbon. Mais en quoi consiste exactement ce projet?

                 Depuis maintenant quatre ans, Canada Carbon, une entreprise minière de Vancouver, a entrepris l’exploration géologique de divers terrains de Grenville-sur-la-Rouge. D’ailleurs, l’entreprise s’est portée acquéreur auprès d’autres compagnies minières de pas moins de 62 claims miniers (concessions) des deux côtés de la rivière Rouge.

                 D’autres claims sont actuellement en attente d’approbation. Il est important de noter cependant que l’approbation n’est pas automatique et que même si un claim est accordé, il ne sera pas nécessairement exploité. De plus, les claims ont une date de péremption et peuvent être renouvelés pour une période de deux ans. Il est important de préciser qu’un claim donne la permission d’explorer les richesses se trouvant au sous-sol d’un terrain donné mais n’est pas un titre de propriété du terrain en tant que tel.

                 Dans le cas du projet de la Mine Miller, celle-ci se situe dans une zone boisée à l’ouest du chemin Scotch, bordée au sud d’une ligne à haute tension d’Hydro-Québec et de la rivière du Calumet au nord et à l’ouest. Canada Carbon souhaite y exploiter une mine à ciel ouvert de graphite, une forme de carbone utilisée dans l’industrie nucléaire et dans les appareils électroniques. Une carrière de marbre serait aussi exploitée.

 

 

 

Lire la suite dans notre édition de Lachute

Photo Francis Legault

Le projet de la Mine Miller occupera 67 hectares dans une zone boisée de Grenville-sur-la-Rouge.

Qu’est-ce que le projet de la Mine Miller?

Par Francis Legault

ContactArchivesAccueil

124 Main Street Est
Hawkesbury, Ontario
K6A 1A3

505, avenue Béthany,  local 117
Lachute, Québec
J8H 4A6

613-632-0112
pub@le-regional.ca

Suivez-nous!

34 484 copies chaque semaine

Par Stéphane Bourgeois

Édition Hawkesbury: Stéphane Fallu gagne à être "Bon deuxième" | Édition Lachute: Jouer dehors pour une bonne cause | Édition d'Embrun-Casselman: Un cadeau d'amour et de réconfort EMBRUN-CASSELMAN

                 Le 13 janvier, nous rencontrons Philippe Forgues, Directeur général du théâtre La Barouette.  Il nous fait connaitre un peu l’histoire de cette troupe de théâtre itinérante, fondée en 2011.

                 Depuis, épaulés par un conseil d’administration, les 5 bénévoles organisent des activités. Ce soir, plusieurs bénévoles, incluant les étudiants du secondaire, mettent la main à la tâche pour organiser et réaliser une levée de fond spectaculaire afin de financer les coûts d’une production professionnelle de théâtre qui aura lieu cet été, dès juillet 2017.

                 Comme soutien, ils ont cette chance d’avoir à leur côté, Rock Castonguay, un comédien professionnel. Il est aussi président de cet organisme. Charles Rose en est le directeur artistique. Son rôle est, entre autres, de créer le texte et la mise en scène et de faire un choix des pièces de théâtre. Tandis que Stéphane Carrière est le directeur administratif, Sacha Lavigne est trésorière du conseil d’administration et Julien Lalonde est le directeur technique de théâtre.

                 Tous ces bénévoles sont originaires de la région de Prescott-Russell et tous ont étudié les arts de la scène et du théâtre, soit au secondaire ou à l’Université.

 

 

Lire la suite dans notre édition de Lachute

Photo Suzanne Lafortune

 

Une rencontre avec Philippe Forgues et son équipe

Par Suzanne Lafortune

Le Régional Casselman-Embrun - 170201