La semaine mondiale de l’entreprenariat a été célébrée la semaine dernière. C’est en voulant la souligner que le bureau de Développement économique et touristique des Comptés unis de Prescott-Russell (DÉTPR-CUPR) a lancé le nouveau profil économique régional titré Opportunités de croissance, mardi 15 novembre dernier.

                 Ce lancement a eu lieu dans les bureaux du Conseil Scolaire du District Catholique de l’Est ontarien (CSDCEO) à L’Orignal.  C’est en présence des maires des divers comtés et de membre de la Société de développement communautaire  de Prescott-Russell (SDCPR) que Mme Carole Lavigne, directrice du DÉTPR des CUPR, a dirigé la séance de lancement. Le profil dresse un  portrait des activités économiques ainsi que des attraits positifs de la région de Prescott-Russell.

                 Les investisseurs, entrepreneurs et citoyens désireux de se relocaliser seront en mesure de consulter ce plan: un document produit suite aux recommandations du plan économique 2014-2019 des CUPR. Il inclut des mesures et des tactiques qui visent à susciter et à soutenir l’intérêt d’investisseurs potentiels et à collaborer à l’essor de projets en cours de développement. Mme Lavigne précise qu’il y a dans ce plan, beaucoup d’histoires d’entreprises à succès.

 

Lire la suite dans notre édition de Hawkesbury

Le Profil économique régional est lancé

Photo Stéphane Bourgeois

Mme Carole Lavigne, directrice du DÉTPR des CUPR, et son équipe ont travaillé à l’élaboration du plan Opportunités de croissance présenté aux élus et aux élèves le 15 novembre dernier.

©2011 LE RÉGIONAL   |      TOUS DROITS RÉSERVÉS     
450-562-1161     -    613-632-0112

 

 

HAWKESBURYLACHUTE
Le Regional Hawkesbury (161124)

Cliquez sur le journal de votre choix afin de découvrir la version électronique de votre journal préféré!

Le Regional Lachute (161124)

                 Branle-bas de combat au centre-ville lachutois dans la nuit du 19 au 20 novembre. Un incendie criminel majeur aurait pu avoir des conséquences catastrophiques sur le paysage de la rue Principale de Lachute. Heureusement, l’intervention rapide des pompiers a permis de limiter les dégâts.

                 L’appel concernant un incendie a été logé vers 21h55 aux services d’urgence et, selon le directeur du Service de sécurité incendie de Lachute, Claude Giguère, les premiers pompiers sont arrivés sur place en moins de trois minutes.

                 À leur arrivée, les flammes faisaient rage à l’arrière du 533 de la rue Principale. Toujours selon monsieur Giguère, c’est grâce à l’intervention rapide des pompiers lachutois que le feu n’a pas eu la chance de se propager à d’autres bâtiments. Il faut dire qu’à cet endroit, ce sont six immeubles qui sont contigüs: la propagation des flammes à l’ensemble de ces immeubles aurait pu transformer la vue du centre-ville lachutois.

                 Le bâtiment a été lourdement endommagé: on estime les dégâts à environ 80 000$. Trois commerces étaient logés à cet endroit, soit un fleuriste, un magasin de vêtements et l’atelier d’un joaillier, et tous trois ont à déplorer des pertes à leur inventaire pour un total de 60 à 75 000$. Les locataires du logement situé à l’étage ont été évacués et n’ont pas été blessés.

 

 

Lire la suite dans notre édition de Lachute

Photo Francis Legault

L’intervention rapide des pompiers lachutois a permis d’éviter la propagation des flammes au reste du centre-ville.

Incendie au centre-ville de Lachute

Par Francis Legault

ContactArchivesAccueil

124 Main Street Est
Hawkesbury, Ontario
K6A 1A3

505, avenue Béthany,  local 117
Lachute, Québec
J8H 4A6

613-632-0112
pub@le-regional.ca

Suivez-nous!

34 484 copies chaque semaine

Par Stéphane Bourgeois

Édition Hawkesbury: Être bien dans son "Bain nature" | Édition Lachute: Plus de 15 500$ d'amassés | Édition d'Embrun-Casselman: Une passionnée des Labrador EMBRUN-CASSELMAN

                 La rencontre avec Madeleine Paradis, éleveure de Labrador, est inspirante. Malgré un début difficile, elle ne s’est pas laissée décourager. Voici son cheminement.

                 Au tout début, elle s’implique au sein de la Fondation Mira. Cette Fondation croit en la mission des chiens. Madeleine Paradis croit aussi à la mission de ses chiens car elle réalise que la présence d’un chien permettait aux enfants d’être plus calmes.

                 Au début de son projet, elle partageait son temps entre son lieu d’élevage et un emploi au sein d’un organisme communautaire.  Aujourd’hui, elle consacre son temps que pour ses adorables chiens.

                 En fondant son entreprise en matière canine, elle souhaitait faire connaître au grand public les qualités des Labrador et particulièrement le Labrador Américain. Cet élevage canin est le seul dans l’Est de l’Ontario.

 

 

 

Lire la suite dans notre édition de Lachute

Photo Suzanne Lafortune

Madeleine Paradis est une passionnée des Labrador.

Croire en la mission de ses Labrador

Par Suzanne Lafortune

Le Régional Embrun / Casselman (161124)