Une belle initiative des municipalités de Grenville et de Grenville-sur-la-Rouge en collaboration avec le CPE La Puce à l’oreille de Grenville pour intéresser les jeunes à la lecture a officiellement été inaugurée la semaine dernière.

                 Puis, le projet du croque-livres, qui permet au centre de la petite enfance d'avoir accès à un point de chute, alimenté par les bibliothèques des deux municipalités permet aux enfants et à leurs familles qui fréquentent ce milieu de garde, d’avoir libre accès à des livres partagés.

                 «La lecture amène la curiosité et stimule les jeunes. Parfois, l'horaire des parents ne permet pas d'aller à la bibliothèque. Le croque-livre amène la bibliothèque à la maison», mentionne Maude Marcaurelle, coordonnatrice des activités culturelles, communautaires et de loisirs à la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge.

                 S’inspirant de l’approche «Prends un livre ou donne un livre», le croque-livres est un outil pour mobiliser les communautés et les familles autour du plaisir de lire ensemble et pour démontrer l’engagement et l’importance des bibliothèques municipales dans l’éducation des enfants. Ce nouveau projet permettra de faire rayonner la mission des bibliothèques de Grenville-sur-la-Rouge et du Village de Grenville à l’extérieur de leurs institutions et sera une façon innovatrice d’encourager l’éveil à la lecture dès la tendre enfance, facteur de réussite scolaire incontournable, ajoute la coordonnatrice.

 

 

                

Lire la suite dans notre édition de Hawkesbury

Premier croque-livres au CPE de Grenville

Photo Alain Demers

À l'occasion de l'inauguration du premier croque-livres, une conteuse des Laurentides, Sylvie Desrosiers, est venue parler de livres et émerveiller les enfants avec son animation théâtrale.

©2011 LE RÉGIONAL   |      TOUS DROITS RÉSERVÉS     
450-562-1161     -    613-632-0112

 

 

HAWKESBURYLACHUTE
Le Régional Hawkesbury (160526)

Cliquez sur le journal de votre choix afin de découvrir la version électronique de votre journal préféré!

Le Régional Lachute (160526)

                 Le 17 mai dernier, la population était invitée à assister à une exposition pas comme les autres. En effet, celle-ci mettait en vedette les toiles créées par des résidents du Centre hospitalier de soins de longue durée (CHSLD) de l’hôpital lachutois, la troisième de l’histoire et une première en deux ans.

                 Il n’y a pas d’âge pour entreprendre une carrière artistique. Tous les lundis, pendant environ deux heures, ils sont huit résidents du CHSLD de Lachute à assister à des cours de peinture. Et ce n’est pas parce que la mobilité n’est plus ce qu’elle était que ces artistes ne peuvent pas créer de belles toiles.

                 Cela fait maintenant plus d’une douzaine d’années que des cours de peinture sont offerts aux résidents du CHSLD de l’hôpital de Lachute. Certains d’entre eux n’avaient jamais tenu un pinceau de leur vie avant de débuter ces cours. «On a déjà eu une résidente, aujourd’hui décédée, qui a commencé à peindre à 95 ans!», se souvient Sylvie Guay, récréologue.

                 «Ça fait partie de la culture du CHSLD. Ça permet aux résidents de s’exprimer, poursuit-elle. C’est valorisant pour eux. Cette exposition permet de montrer au monde ce qu’ils savent faire.»

.

 

 

 

Lire la suite dans notre édition de Lachute

Photo Francis Legault

France Sinclair était l’une des participantes aux ateliers de peinture offerts aux résidents du CHSLD de l’hôpital lachutois qui exposait pour la première fois ses œuvres.

Les résidents du CHSLD exposent

Par Francis Legault

ContactArchivesAccueil

124 Main Street Est
Hawkesbury, Ontario
K6A 1A3

505, avenue Béthany,  local 117
Lachute, Québec
J8H 4A6

613-632-0112
pub@le-regional.ca

Suivez-nous!

34 484 copies chaque semaine

Par Alain Demers

Édition Hawkesbury: Le Festival de mai en péril | GSLR nettoie ses bâtiments abondonnés | L'ESCRH a accueilli de grands athlètes | Édition Lachute: La fabrique tire la sonnette d'alarme | Osez le donner une 9e fois | Un premier roman jeunesse pour une auteure d'ici